Les 5 types de joueurs de jeu d’évasion grandeur nature

Juil 3, 2020Actualité, Escape Game

Top 5 des participants d’escape game

En tant que spécialistes du monde des escape game, il nous a été amusant de dresser la liste des 5 types de joueurs d’escape game. Dans chaque équipe et dans les escape game de tous les thèmes différents, on y retrouve au moins un de ces 5 participants. Du touriste au professionnel, voici les 5 types de joueurs de jeu d’évasion que nous avons identifié.

 

1)     Le mauvais joueur

 

 

On est sûrs que vous le connaissez tous ! C’est le pire compagnon de jeu de tous les types de joueur. Il s’énerve, touche à tout pour pouvoir sortir et adore jouer les détectives. Il donne cependant de mauvaises pistes et surtout il ne peut pas s’empêcher de dire « je le savais » une fois que les réponses aux énigmes ont été trouvées. En plus, il est souvent bourrin, pense que saccager tout le décor fait partie du jeu et critiquera la solidité du matériel qu’il cassera. Si son équipe est en difficulté, il mettra la faute sur le game master et les indices qu’il a donné. On peut aussi mettre dans cette catégorie, les mauvais maîtres du jeu qui ne répondent que par oui ou par non et donnent des indices qui ne t’aident pas.

 

2)     Le novice

 

 

C’est son premier escape game, il ne sait pas trop où il a atterrit, il est enthousiaste et possède l’esprit d’équipe ça oui mais ne comprend pas grand-chose à ce qu’il se passe… Il se laisse porter par son équipe et les indices trouvés par les autres. Il pose quelques questions au maitre du jeu mais reste perplexe face aux indices. On en trouve beaucoup durant les séances de Team-Building. Il sera quand même content à la fin de la séance et reconnaitra la qualité des énigmes et les effets de l’escape game sur le cerveau.

 

3)     Le joueur professionnel

 

 

Ce n’est pas très drôle de jouer avec lui car il trouve tous les secrets en 5 secondes.  Il ira fouiller l’escape room dans ses moindres recoins. Déjouant tous les pièges et trouvant tous les indices, il a déjà des centaines d’heures d’énigmes à son actif et a testé toutes les salles de chaque ville où il est allé. Très compétiteur, il est venu pour gagner et non pour jouer. Organisé comme un commando, dès son arrivée il demandera le record, des informations sur les équipes précédentes et leur façon de jouer. L’inconvénient est qu’il a tendance à se proclamer leader de l’équipe sans le consentement des autres. Il distribue les tâches de chacun en proclamant qu’il faut lui faire confiance parce qu’il a de l’expérience. Par contre, il peut être utile pour lancer la partie de façon efficace. Si son équipe s’avère être en difficulté pour trouver des indices, il peut perdre totalement son sang-froid et crier sur les autres.

 

4)     L’angoissé

 

 

Le joueur claustrophobe… chaque animation lui fait peur, le sang-froid ce n’est pas son fort. Il déteste être enfermé, panique si l’on met plus de 30 minutes sortir de la pièce malgré le temps imparti et se dit que c’est la dernière fois qu’il mettra les pieds dans un escape game. A la fin du jeu, il reconnaîtra quand même que cela peut plaire à d’autres mais ce n’est définitivement pas fait lui. L’angoissé peut aussi être le joueur qui a peur du temps, il regarde sans cesse le chrono de peur de dépasser le temps imparti et presse toute l’équipe au lieu d’aider à trouver des pistes. Il pourra même mentir sur le temps qu’il reste pour que son équipe se presse un peu plus. Il abandonne au dernier quart d’heure car dans sa tête c’est déjà perdu.

5)     Le joueur touriste

 

 

On se demande toujours ce que ce joueur fait là. Il est là pour vivre une expérience nouvelle. Ce joueur trouve que tout escape game est insolite. Il est présent mais ne participe pas aux énigmes, il observe, prend des photos des décors… un touriste quoi ! Ce joueur est soit membre d’une équipe d’amis qui l’ont entraîné ici ou bien le parent d’enfants qui s’est laissé entraîner. Il sortira tout de même souriant de sa séance, content d’avoir tester quelque chose de nouveau.

Et vous, quel joueur êtes-vous ?

 

 

Cet article vous a intéressé ? Alors partagez-le sur les réseaux !